Ce gruau d’avoine parfumé au quatre-épices est un autre classique de nos retraites. Malgré sa simplicité, un gruau de riz demande une heure à une heure et demie de préparation avec les temps de trempage du riz et de repos. Immédiatement après la méditation matinale, les étudiants du dharma ouvrent leurs bols ; le gruau qui est servi doit être à la bonne consistance, légèrement épais mais non compact, et à la bonne température, chaud mais non brûlant. La coordination entre la salle de méditation et la cuisine doit être parfaite pour obtenir la consistance et la température voulues au bon moment. Mais parfois le temps presse! Et ce gruau d’avoine, qui ne demande en tout qu’une trentaine de minutes de préparation, permet de confectionner d’autres plats et accompagnements.

Le quatre-épices est un mélange de cannelle, de clou de girofle, de gingembre et de noix de muscade réduits en poudre.

Ingrédients

Pour 4 portions :
– 160 g de gros flocons d’avoine ;
– 600 ml de lait de soja ;
– 800 ml d’eau ;
– 1/2 cuillère à café de quatre-épices en poudre ;
– 1 à 2 cuillères à soupe de sirop d’érable (selon le goût) ;
– 30 g de raisins secs ;
– 40 g de noisettes décortiquées ;
– 1/4 cuillère à café de sel.À savoir : Les quantités sont systématiquement données en grammes et en millilitres, ou leurs multiples, selon l’usage français. Elles sont fixées en tenant compte d’une certaine modération et d’un repas de la cuisine zen composé de plusieurs plats.

Préparation

Faites griller à sec les noisettes quelques minutes dans une poêle chaude. Concassez les grossièrement.

Rincez les raisins secs, faites-les tremper.

Dans une casserole, faites chauffer le lait et l’eau. Lorsque le liquide atteint l’ébullition, ajoutez le sel, les quatre-épices et les flocons d’avoine. Mélangez. Laissez cuire à feu doux pendant une dizaine de minutes en tournant régulièrement.

Éteignez le feu, ajoutez les raisins, les noisettes torréfiées et le sirop d’érable. Gardez dix minutes à couvert avant de servir.

Vous pouvez poster vos commentaires ci-dessous ou encore échanger dans le groupe Facebook Cuisine zen dédié à l’apprentissage de la shojine (suivre le lien, une simple inscription suffit).