Dans la cuisine zen, les restes de préparation, les épluchures sont systématiquement réutilisés dans d’autres recettes. Rien n’est jeté! Si vous préparez votre propre lait d’avoine (voir la recette), vous disposez d’un nouvel ingrédient, la pulpe d’avoine, obtenu par filtration. Vous pouvez alors faire des croquets, pour accompagner un thé par exemple.

Ingrédients

Pour une dizaine de biscuits :
– 45 g de farine de blé (T 65) ;
– 45 g de farine d’épeautre (ou d’une autre farine) ;
– 40 g de pulpe d’avoine ;
– 2 cuillères à soupe de sucre (ou plus selon le goût) ;
– 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol ;
– 40 ml de lait d’avoine ;
– 1 cuillère à café de cannelle.

À savoir : Les quantités sont systématiquement données en grammes et en millilitres, ou leurs multiples, selon l’usage français. Elles sont fixées en tenant compte d’une certaine modération et d’un repas de la cuisine zen composé de plusieurs plats.

Préparation

Préchauffez le four à 180°C (chaleur tournante).

Dans un saladier, tamisez les farines. Ajoutez le sucre, l’huile et la cannelle. Incorporez peu à peu l’huile ainsi que le lait d’avoine. Selon la consistance de la pulpe plus ou moins humide, vous devrez ajuster la quantité de lait nécessaire. Pétrissez pour obtenir une pâte homogène.

Façonnez des petites boulettes que vous aplatissez avec le creux de la main. Disposez-les au fur et à mesure sur une plaque de four préalablement huilée et farinée (évitez le papier cuisson, pensez zéro déchet!).

Faites cuire à 180° C une vingtaine de minutes. Vérifiez la cuisson après 10 ou 15 minutes ; au besoin ajustez le temps nécessaire.

Vous pouvez poster vos commentaires ci-dessous ou encore échanger dans le groupe Facebook Cuisine zen dédié à l’apprentissage de la shojine (suivre le lien, une simple inscription suffit).